Sables noirs

Le Turkménistan, au cœur de l’Asie Centrale, est un pays très discret et qui fait beaucoup pour le rester. Les secrets qu’il renferme en disent long sur le cynisme économico-politique, et l’accaparation des richesses par une caste dirigeante décomplexée.

Editions Futuropolis
2015 / 20 x 27 cm
110 pages / N&B

Va’a

COUVUne longue immersion dans le lagon de Fakarava, un des joyaux de l’archipel des Tuamotu, en Polynésie française. Nous sommes partis suivre un chantier de fabrication d’une pirogue traditionnelle, et sommes revenus avec tant d’autres choses tatouées dans le coeur.

Co-réalisé avec Benjamin Flao.

Editions Futuropolis
2014 / 24,5 x 30,5 cm
160 pages / couleur

Capitale Vientiane

Après l’édition en 2011 de « Capitale : Vientiane », un livre-CD (co-édition Ouïe/Dire et Les Requins Marteaux), et la réalisation d’une exposition au Musée d’Art et d’Archéologie du Périgord (visible jusqu’au 7 janvier 2013), avec Kristof Guez et Marc Pichelin, nous présentons à l’Espace Britten de Périgueux, un spectacle qui remet en jeu les matériaux que nous avons récoltés au cours de nos voyages au Laos (prises de sons, photographies et dessins).
14 et 15 décembre 2012 / 20 h 30
Espace Britten / 3, rue de Varsovie / Périgueux
Entrée Libre
Informations : 05 53 07 09 48 – http://ouiedire.com

Histoires croquées

Au mois d’avril de cette année, avec David Prudhomme et Pierre Maurel, nous sommes allés passer une vingtaine de jours dans le village de Novella, en Haute-Corse. C’est la troisième édition d’Histoires Croquées, un projet mené par la compagnie Neutrino, qui propose des résidences à des auteurs de BD pour humer les parfums de Balagne, s’imprégner des riches saveurs locales, et ensuite les restituer sur planche. L’opus 2012 est sous presse, il s’appelle « Mission Novella 3  » , il est magnifique, et nous retournons au village dans quelques jours pour l’y présenter, et faire aussi une partie de pétanque. Pour tout savoir : http://histoirescroquees.blogspot.com

 

 

Nouvelles d’arménie

Outre un interview de moi, le prochain numéro de Nouvelle d’Arménie Magazine (www.armenews.com ), consacre un article au 3ème Festival International de la BD d’Erevan, la capitale arménienne, qui s’est déroulé du 20 au 22 avril 2012, et auquel j’ai été convié. Pour moi, c’était une véritable découverte, qui m’a permis de faire un petit récit à partir de mes notes et croquis fait sur place, mis en ligne sur ce site.

Pechmerle

Un festival absolument passionnant, dont j’ai eu le plaisir de dessiner l’affiche : Objectif Préhistoire, le 1er festival du film préhistorique, qui se déroule au Centre Préhistorique du Pech Merle, dans le Lot, les 5,6 et 7 juillet. Des films récents sur le thème de la préhistoire seront projetés et mis en compétition. Des documentaires, des films d’animation, de fiction, des films d’auteur, des émissions de télé, il y en a pour tous les goûts. Tous les renseignements sur www.pechmerle.com

A paraître : « La Bouille » nouvelle édition

En librairie le 18/5/2012
Format cm 20 x 28
88 pages en noir et blanc
Couverture souple avec rabats
Prix de vente public : 20 €
préface d’Étienne Davodeau
aux éditions Rackham

De septembre 1999 à mai 2000, Troubs a suivi de ferme en ferme – de la Dordogne à la Charente – un des derniers bouilleurs de cru du pays. Quand on se lève à potron-minet, le travail se fait vite harassant, mais les effluves d’alcool aident les langues à se délier : la « bouille » est le moment privilégié pour les paysans du coin de voir du monde, discuter autour de l’alambic, remémorer les souvenirs… en buvant un petit gorgeon.
Motivé par le désir d’en savoir plus sur ce monde nocturne et discret, sur cet ancien métier promis à la disparition, mais aussi soucieux de connaître plus en profondeur la réalité qui l’entoure (l’auteur habite la Dordogne), Troubs est devenu à la fois commis et chroniqueur. Il s’est affairé près de la « machine », son carnet toujours à portée de main, a observé les gens et écouté leurs conversations pour tirer de ces huit mois de travail une bande dessinée marquée d’humanisme et d’humour, riche d’anecdotes et de détails sur le métier de bouilleur, ses usages, ses outils. Dix ans plus tard, Troubs a retrouvé le monde de la « bouille » et ajouté un nouveau chapitre à son livre : qu’en est-il aujourd’hui des bouilleurs de cru, que sont devenus ces hommes, que reste-t-il de cet univers riche en traditions et en humanité…

Voir les extraits